Cliquez ici pour contacter
Sandrine FAVREAU
Responsable de l'Elevage du Plantis

Installations :
- 20 boxes
- 17 ha de prés
- une carrière en sable de 85 m sur 45 m
-
un rond de longe
- un rond d'Avrincourt
-
deux douches
-
un solarium
Toutes nos installations ont été conçues pour le bien-être des poneys. Carrière, ronds de longe et d'Avrincourt ont été étudiés pour le confort de travail, monté ou à pied, avec un sable de qualité.

Nous disposons de 20 grands boxes et les poneys d'élevage peuvent profiter de 17 ha de champs. Située sur une route secondaire on y apprécie le calme et la sérénité de l'environnement.

 

 

La jeune femme qui parle à l'oreille des chevaux
Article sur l'Elevage du Plantis paru dans La Charente Libre du 31 Mai 2007

 

 


Sandrine Texier: «J'accueille les chevaux, je les nourris, les loge, je les sors tous les jours, et si nécessaire je les travaille.»
photos J.-P. C.

Jean-Pierre COFFIN


Entre champs et vignes, à un galop de Cognac, l'Elevage du Plantis vient de naître d'une passion: celle de Sandrine Texier pour la nature en général et les chevaux en particulier. «Elle a bien du courage» disent ses voisins viticulteurs et agriculteurs en parlant de la jeune Parisienne menant seule son exploitation. «Ils sont super-gentils avec moi, et m'apportent toujours leur aide quand j'en ai besoin» répond Sandrine Texier en écho. Rien ne semble faire peur à ce petit bout de femme de 25 ans. Pas peur d'avoir les pieds dans la boue en tout cas, ni de manier la fourche ou de se lever tôt et se coucher tard.
La passion de Sandrine Texier pour les chevaux ne date pas d'hier. «Je suis montée à cheval, enfin sur un poney, à deux ans et demi» confie-t-elle à peine étonnée de n'avoir jamais quitté depuis, la plus belle conquête de l'homme. A Paris les loisirs en pleine nature sont plus difficiles à pratiquer qu'en province. Et surtout beaucoup plus onéreux. «Pendant mes années de collège et de lycée, je montais une fois par semaine seulement». Mais pour compenser ce peu d'exercice à cheval il y a les vacances chez les grands-parents, à Rouillac. «Là j'en profitais pour pratiquer beaucoup plus souvent l'équitation, au centre équestre des Bouchauds».
Dès 8 ans la jeune Sandrine enchaîne les concours à poneys, puis à cheval, jusqu'à participer aux championnats de France. «En hunter, compétition où l'on note les qualités techniques, le style du cheval et du cavalier sur un parcours d'obstacles. Le temps ne compte pas».


«Je devais garder les vaches»
Comme il faut préparer l'avenir la jeune fille s'inscrit au lycée agricole de L'Oisellerie à La Couronne. «En section vente de produits frais» rigole-t-elle aujourd'hui, plantée au milieu de sa ferme. «Elevage aurait peut-être été préférable». Surtout que dans le même temps elle commence à élever des poneys, (des welsh), avec ses trois chevaux de concours, dans son lopin de terre de Soyaux. Sandrine Texier ignorait alors qu'à Cherves-Richemont Jean-Claude Vaud voulait passer la main, sans pourtant laisser sa ferme à n'importe qui, pour la voir se transformer en n'importe quoi. «C'était l'occasion de m'installer, mais pour acquérir la ferme du Plantis je devais garder les vaches. Au moins un certain temps».

Une écurie de propriétaires
Pendant trois ans elle va s'occuper des quinze vaches laissées avec la cession des bâtiments par Jean-Claude Vaud. Traite matin et soir, entretien, fauchage. «Il m'a appris tout cela, précise Sandrine Texier, par contre il n'a pas exigé que je garde les moutons».
A son arrivée à Cherves en 2004 la jeune femme est accompagnée de huit chevaux, dont Fonix, avec lequel elle a gagné de nombreux concours. «A ce stade il est préférable d'avoir sa propriété. ça réduit les frais de pension». Mais ce n'est pas la seule raison. Sandrine Texier veut faire de l'élevage et consacrer tout son temps à sa passion, les chevaux. Passé les trois années de vaches laitières, elle ouvre une écurie de propriétaires. «J'accueille les chevaux, je les nourris et je les loge, je les sors évidemment tous les jours, et si nécessaire je les travaille». L'ancienne ferme de Jean-Claude Vaud devient l'Elevage du Plantis. Les chevaux y viennent en vacances, en retraite, où y passer du bon temps, quand leur cavalier a besoin de prendre l'air.
Il y a là quatre hectares de prés et vingt et un hectares de champ pour le foin et l'orge. Sandrine Texier n'a aucun complexe à grimper sur le tracteur haut de deux fois et demi sa taille, pour labourer, passer la herse, faucher. «Je fais le foin, je sème et je récolte l'orge». Certes Nadine, sa maman est toujours là pour donner un coup de main si nécessaire. «Et les voisins répondent toujours présents s'il y a un problème» dit-elle.
Et puis le bonheur c'est tout de même de pouvoir reprendre les concours. «Quand j'avais les vaches, avec la traite deux fois par jour, ce n'était plus possible». Son étalon Merlemont d'Artagnac a une belle réputation et ses saillies sont recherchées. Avec une jument «selle français» et deux juments welsh, l'élevage prend de l'ampleur, à raison d'un poulain par an pour chacune. «Ils sont débourrés sur place, et donc prêts à être montés lorsqu'ils sont mis en vente» explique la responsable.
A Cherves la jeune femme a trouvé sa petite maison dans la prairie avec l'Elevage du Plantis et compte bien y concilier son bonheur et sa passion des chevaux.

Retour en haut de page
SANDRINE TEXIER EST CHAMPIONNE RÉGIONALE EN HUNTER
Article paru dans La Charente Libre du 10 Septembre 2008
Suite au Championnat Régional d'Equitation Hunter qui s'est déroulé à Poitiers, les 6 et 7 Septembre, le couple Merlemont D'Artagnan et sa cavalière Sandrine Texier est devenu Champion Régional dans l'épreuve Hunter Style 2 (1m). C'est une épreuve de saut d'obstacles qui est évaluée par des juges qui notent essentiellement la façon dont saute le cheval.
photo CL

Ce même couple est aussi devenu Vice-Champion Régional dans l'épreuve Hunter Equitation Amateur 2 (1m), cette épreuve note la prestation du cheval et du cavalier.

Merlemont D'Artagnan est l'étalon reproducteur de l'élevage du Plantis de race Welsh Cob. Il mesure 1m46, et a débuté la compétition début 2008. Sa cavalière Sandrine Texier gère l'élevage du Plantis, à Cherves-Richemont. Elle y accueille et travaille les chevaux des propriétaires.

Pour plus de renseignements : www.elevageduplantis.fr.
06.25.41.22.60.


L'étalon de l'Elevage du Plantis "Merlemont d'Artagnan" brille lors du National Welsh qui se tenait au Lions d'Angers le week-end du 20/21 Juin 2009. C'est un concours d'élevage qui note le modèle et les allures du poney et qui était réservé à la race "Welsh". Suite à cette épreuve Merlemont d'Artagnan finit Champion de France des étalons Welsh section D et remporte dans la foulée le titre de Champion Suprême lors du Working Hunter (épreuve de saut) qui réunissait les Connemaras et les Welsh avec sa cavalière et propriétaire Sandrine Texier.
Après le titre de Champion Régional en Hunter de l'année dernière le couple va s'attaquer aux Championnats de France de cette même discipline début Juillet.
L'Ecurie du Plantis ne brille pas que par son étalon lors du National Welsh mais aussi par une de leurs jeunes pouliches "Gydros Anniversary" qui finit vice-championne de France des femelles de 3 ans Welsh Section A.
Pour tout renseignement : www.elevageduplantis.fr (06 25 41 22 60)
MERLEMONT D'ARTAGNAN CHAMPION DE FRANCE
Article paru dans La Charente Libre du 26 Juin 2009
Le week-end du 7 Septembre 2008 s'est déroulé le Championnat Régional Hunter à Poitiers. Plusieurs épreuves ont été proposées, chacune d'elles se déroulait en deux manches.
Nous retrouvons dans le classement des deux épreuves différentes un même couple : Merlemont d'Artagnan (Cappels Challenger et Davids Sally par Geler Llewellyn), étalon Welsh Cob de 6 ans et Sandrine Texier, la gérante de l'élevage du Plantis à Cherves Richemont.
Le couple est Champion Régional en Hunter Style 2 (1m), une épreuve qui note la prestation du cheval et du cavalier.
Article paru dans l'Echo des Poneys (N° 250 Octobre 2008)
Merlemont d'Artagnan s'illustre en Hunter
L'entrée de l'écurie principale avec ses deux douches pour chevaux.
L'intérieur de l'un des bâtiments de l'écurie (ici six grands boxes).
La carrière de l'écurie avec quelques obstacles d'entraînement.
La carrière de l'écurie (85 m X 45 m)
L'allée principale menant à la carrière.
L'un des deux ronds de longe de l'écurie
Nous vous proposons de louer nos installations (carrière, ronds de longe, rond d'Havrincourt) pour votre pratique du cheval. Merci de nous prévenir à l'avance.
- A la séance : 8 €
- Carte de 5 séances (valable 6 mois) : 30 €
- Carte de 10 séances (valable 6 mois) : 50 €
- Au mois : 30 €
- A l'année : 300 €
Les cartes de séance sont attribuées au cavalier qui peut les utiliser avec n'importe quel cheval. La location au mois ou à l'année permet une utilisation illimitée des installations durant la période concernée.
Ecurie
Retour en haut de page
Retour en haut de page
Retour en haut de page
Retour en haut de page
Retour en haut de page